Un emmerdeur, ça n’a pas d’âge

Il arbore à l’occasion l’air ombrageux des mauvais jours, la barbe hirsute et le regard torve. Ne comptez pas sur lui pour une phrase aimable, il manie plus volontiers la provocation, la salve définitive. Il n’ira pas vous jouer la partition de la fausse compassion ni l’empathie sur commande. C’est peut-être qu’il aime trop l’humanité pour la violer. Jean-Paul maugrée, tempête à l’occasion, provoque toujours, l’œil goguenard dans l’attente d’une réaction ou d’une réplique. Il déteste les faux semblants et les postures : voilà pourquoi on ne lui connait que de vrais amis et d’ennemis aussi authentiques que définitifs. Il ne se fâchera jamais pour un mot, mais toujours sur des principes et des valeurs.

WP_20160810_15_22_14_ProCela fait de lui l’emmerdeur abouti, celui qui empêche les vieux raminagrobis de ronronner en paix, celui qui replace chacun devant son miroir et sa conscience. Celui qui donne des coups de sabot aux jarrets des velléitaires, des coups de poing aux masques des belles âmes sans conscience. Jean-Paul est insupportable pour l’imposteur, honni des tribuns de fortune ; c’est un délice pour l’honnête homme. Chevauchant sa Triumph, martyrisant les pianos pour offrir des mets d’extase, devisant sans fin sur le progrès de l’humanité en se gaussant de mon Grand Architecte, mais toujours éveilleur de conscience. Une femme merveilleuse, exceptionnelle à ses côtés et des amis tout aussi fidèles.

Jean-Paul donnerait son temps, et sa vie, et son talent pour une cause qui lui semblerait légitime. L’Asie, les écrits, les traduits. Au diable les récupérations des opportuns, l’objectif prévaudra. Jean-Paul se lance et s’engage sur des chantiers, les clients d’une gloire pourront s’offusquer, il ira jusqu’au bout, par devoir. Vous voici prévenus : il est trop entier pour subir les animosités des précieux inutiles. Et peu lui chaut.

Voilà plus de trente ans que nous nous croisons. Que nous nous fréquentons, nous vitupérons à l’occasion (ah, notre divergence sur l’euthanasie, ou plutôt le droit de mourir dans la dignité que je soutiens !). C’est un homme que j’aime pour les mêmes raisons que d’autres le détestent : parce qu’il est vivant, profondément aimant et pensant, libre enfin. Rare définitivement…

Bon anniversaire, l’emmerdeur abouti !

Philippe Lachaise

[wpsr_socialbts]

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s