Sonnet impromptu

Chercher toujours la Connaissance, le Royal Art
Vibrer au requiem de Verdi, de Mozart
Se retrouver en Vitriol ou en Saint-Jean
Quêter l’étoile un pas de côté toujours devant

Flûte enchantée, outils croisés, le cœur ouvert
Au Verbe, aux mystères, toujours à l’équerre
Contemplant l’étoile, ses frères et l’horizon
Partageant magie, sacré et douce illusion

On cherche le divin dans un signe, un livre
Des mots enfouis ou une parole perdue
Dans ces gestes voulus et ces mots retenus

On cherche le divin, et l’or, un livre
Dans le regard de cette veuve vite entrevue
Promesse d’une aube, et déjà si ému.

Philippe Lachaise

[wpsr_socialbts]

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s