Cadeau

Le mal qu’on vous fait, c’est toujours cadeau. Un cancer qui se distille au plus profond de vos chairs et qui brise votre âme, vite oublié pour celui qui l’offre en le jetant en l’air, et dont il aimerait relativiser la violence en se donnant bonne conscience.

Le mal qu’on vous fait c’est toujours cadeau. L’autre referme la porte doucement pour ne pas faire de bruit en pensant que le vacarme causé à l’intérieur s’apaisera ainsi et repart tranquillement en se persuadant avoir bien agi.

Le mal qu’on vous fait, c’est toujours cadeau. Une petite mais assassine pichenette pour celui ou pour celle qui n’en n’a que faire et pour vous une tempête. Cadeau.

Le mal qu’on vous fait, c’est toujours cadeau. Cela ne coûte pas cher à celui, à celle qui offre, cela se paie très cher pour celui qui reçoit.

Le mal qu’on vous fait, c’est toujours cadeau. Vous restez seul avec ce cadeau empoisonné, ce présent maudit. L’autre a déjà misérablement fui, vous ne pouvez pas même lui dire merci. Cadeau…

Le mal qu’on vous fait, c’est toujours cadeau.

Philippe Lachaise.

chaîne[wpsr_socialbts]

3 commentaires

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s