Quand l’entreprise nous rend malade

Il est ainsi des lapalissades qui méritent parfois d’être formalisées. C’est ce que vient de faire hier la DARES (Direction de l’animation, de la Recherche des Études et des Statistiques du Ministère de l’Emploi, de la Formation professionnelle et du Dialogue social). En remettant son Rapport sur les « risques psychosociaux et situation économique des entreprises », elle confirme ce que chacun subodorait : classant les salariés selon cinq types de société, depuis celles en croissance jusqu’à celles ayant connu une restructuration au cours des trois dernières années, elle évalue les risques psychosociaux des salariés.

daresConfrontés à divers facteurs de stress identifiés, tels que la relation au travail, les conflits de valeurs, les exigences émotionnelles, les relations au sein de l’entreprise, ils ne sont que 8% à évoquer un risque dépressif dans les entreprises qualifiées de stables contre 11% dans les sociétés soumises à turbulence. Le sentiment de nuisance pour la santé sera respectivement de 30 et 37%.

Le rapport décline ainsi de manière fouillée et étayée les incidences directes d’une entreprise en crise sur notre propre crise. A télécharger et lire d’urgence.

Philippe Lachaise

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s