« Rue de la formation » : Oui-oui au pays de la réforme

Ça y est ! La grande réforme lancée en janvier va bénéficier d’une large campagne de la part du Medef , « Rue de la Formation » (… elle-même bientôt à la rue).

Dossiers validés mensuellement : comparatif 2015 - moyenne autres années.
Dossiers validés mensuellement : comparatif 2015 (à gauche) – moyenne autres années (à droite).

Il ne s’agira pas de demander aux entreprises ici, aux salariés là, de quoi ils ont besoin, rassurez-vous, mais comment utiliser ce qui aura été décidé pour eux, et dans les limites qui leur auront été désormais imparties par l’accord qu’aura signé le Medef1. En un mot, comment mieux utiliser la boîte réduite en nombre d’outils mais complexifiée en terme de mode d’emploi, et ne répondant plus nécessairement aux besoins de l’utilisateur. A cette fin, on ne reviendra pas sur le premier bilan et l’on privilégiera un message pédagogique à des graphiques et visuels trop austères (comme ici à gauche, le nombre de dossiers validés mensuellement en 2015, comparativement à la moyenne des autres années à droite).

Parodie du logo du Medef
Parodie du logo de « Rue de la formation »

Le Medef consacrera 2 millions pour séduire les entreprises : jusqu’à 100.000 livrets seront adressés aux patrons pour leurs expliquer les arcanes du système. La cagnotte épaulera également une campagne de télévision, émanation du tout officiel, rutilant et coloré site « Rue de la Formation », qui voit le jour, comme nous le rappelle cpformation.com. Sur le mode « Oui-oui au pays de la formation », ou « poubelle la vie », au choix, on y découvrira des femmes et des hommes heureux enfin de découvrir des solutions. C’est à dire le bonheur retrouvé (en réalité des formations qualifiantes non éligibles ou des formations diplômantes nécessitant 1200 heures réduites à 150 heures), le tout par un simple clic.

site rue de la formation
site rue de la formation

Attendez-vous à découvrir ce nouveau feuilleton du 25 mai au 2 juillet, et à la rentrée du 24 août au 1er octobre 2015, relayé par ailleurs sur les ondes radios. Pendant que le secteur se meurt, la fiction continue…

Philippe Lachaise

(1) qui, rappelons-le, n’est pas une représentation démocratiquement élue par l’ensemble des chefs d’entreprises : il ne les engage pas tous.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s